Tu sei qui

Voix des communes

FTT-Admin
FTT-Admin

Nous soutenons Fair Trade Town.

Martin Laupper, ex Président de la commune Glaris Nord 

« Le commerce équitable est une nécessité éthique. C'est pourquoi, en tant que Président de ville, je me suis engagé en faveur de la campagne Fair Trade Town. Obtenir cette reconnaissance a eu un impact significatif sur notre communauté et a changé la façon dont nous interagissons les uns avec les autres. Glaris Nord a gagné en visibilité dans le reste de la Suisse. »
Plus d’informations sur l’engagement de la commune de Glaris Nord, première Fair Trade Town suisse cliquer ici.
 
 
 
 

Gaëlle Haeny, déléguée Agenda 21, Carouge (GE)

« Cette campagne nous a permis de rappeler aux acteurs du territoire l’importance de nos choix de consommation. Acheter des produits régionaux, bios et/ou issus du commerce équitable lorsque l’alternative locale n’existe pas sont les 3 axes d’une consommation durable. »
 
 
 
 
 

Thomas Balmer, président de l'USAM - ville de Bern

« Je soutiens Fair Trade Town, car pour moi, le commerce équitable est synonyme d’un travail bien fait. Aujourd'hui, le commerce a la possibilité de se démarquer de la production de masse en offrant des produits d’excellente qualité qui respectent tout au long de la filière des conditions équitables et un prix juste. Ainsi, Fair Trade Town est plus qu’une simple reconnaissance pour l’utilisation de produits équitables en provenance des pays du sud :  c’est surtout la base du succès du commerce en Suisse, qui a également droit à un prix équitable ! »
 
 
 
 

Carlos Leal, comédien et musicien né à Renens

« Je suis fier d’apprendre que Renens où j’ai grandi, est devenue une Fair Trade Town. C’est la démonstration de l’importance que cette ville accorde à l’inclusion sociale, à l’environnement et au commerce équitable. J’invite tous les habitants à soutenir leur ville dans sa volonté de changer le monde à petits pas.
C’est lorsque toute une communauté se mobilise que les choses peuvent changer ! »
Vers le vidéo Youtube
 

Urs Brotschi, directeur de l'hôtel Lihn de Glaris Nord

« Nous voulons offrir à nos hôtes des produits qui correspondent à notre philosophie. Nous privilégions des produits locaux et, lorsque cela n’est pas possible, notre choix se porte sur des produits issus du commerce équitable ; en effet, il est pour nous indispensable que les produits que nous offrons garantissent le respect de standards sociaux et privilégient un développement inscrit dans le long terme. Nous sommes également particulièrement impliqués dans le domaine du textile durable, par exemple avec le Forum de la mode équitable, le Fair Fashion Forum, que nous accueillons chaque année. Grâce à ces efforts, l'hôtel Lihn consolide son orientation durable et gagne la confiance de ses clients. Fair Trade Town est un important pilier de notre culture d’entreprise basée sur la durabilité. »
 

Brigitta Veuillemier, responsable du groupe de travail et du claro Weltladen Gossau (SG)

« C’est incroyable ce qu’une ville offre à ses citoyens : des infrastructures sportives, culturelles, des écoles, des places de stationnement et pourtant quelque chose manque. Toutefois, à long terme, nous ne pouvons être satisfaits s’il existe des injustices criantes quelque part dans le monde. Le principe sur lequel s’appuie Fair Trade Town Gossau est le suivant : agir de manière durable au niveau régional et mondial. En plus des critères habituels de la campagne Fair Trade Town, Gossau a créé un catalogue supplémentaire de mesures de lutte contre le gaspillage (en particulier alimentaire) ou pour favoriser les économie d’énergie. Gossau met en œuvre la campagne sous le titre Fair Trade Town Plus ! »
 

Aline Hayoz, chargée du développement durable pour la ville de Fribourg

« Les Boutik-tak avaient pour but de pousser les consommateurs à réfléchir sur le prix juste d’une consommation responsable et permettre au consommateur de valoriser ce qui lui semble juste. Cet événement s’est tenu en parallèle à la démarche de labélisation Fair Trade Town. C’était notre manière de ne pas éclipser les producteurs locaux derrière le marché international et ainsi de garder une vision globale des différentes échelles où se jouent la problématique de la consommation responsable. »
 

 
 

Andrea Burgener Woeffray, conseillère municipale (exécutif) de la ville de Fribourg

« La labélisation Fair Trade Town valorise l’investissement des commerces, des artisans et des producteurs fribourgeois, petits et grands, qui ensemble favorisent le développement d’un commerce plus juste et équitable ici et ailleurs.
Les Fribourgeois inscrivent déjà quotidiennement leur Ville dans une éthique de solidarité en favorisant un approvisionnement local et responsable de leurs produits. La reconnaissance et l’intégration des producteurs et artisans locaux dans la démarche fût dès le début de l’aventure une évidence ! C’est dans ce cadre-là qu’en 2019 la Ville organisa les Boutiktak, échoppes éphémères proposant des produits à prix libres. »
 

Marie-Claire Pellerin, directrice de claro fair trade AG

« Avec chaque achat, nous prenons des décisions qui ont un impact sur les êtres humains et la nature. La campagne Fair Trade Town permet à chacun de soutenir activement le commerce équitable, de sensibiliser et d'inciter notre population à consommer équitable. Ensemble, nous pouvons améliorer les conditions de vie de nombreuses personnes dans le Sud du monde. »
 

 

 


Patricia Zurcher, municipale de Renens 

« La démarche Fair Trade Town -inciter les communes à s'engager pour soutenir activement le commerce équitable et promouvoir un comportement responsable et solidaire en allant rencontrer leurs partenaires sur leur terrain -est une idée merveilleuse : la petite échelle de la commune permet un discours personnalisé, des vraies rencontres, des échanges à taille humaine : c’est tellement mieux que les grandes campagnes de communication tirées à quatre épingles. Quoi de plus efficace pour faire passer un message sur son territoire, que d'aller voir le directeur de l'EMS, l'équipe d'éducateurs d'une garderie, les bénévoles d'une bibliothèque ou le groupe d'aînés réunis dans leur local pour le goûter ? Quoi de mieux que d'arrêter les passants pressés pour leur faire déguster des produits du commerce équitable en pleine rue, sur un stand coloré? Et quoi de mieux encore que de rencontrer les responsables des cafés et des petits commerces de la place pour les questionner sur leurs vieilles habitudes ? Vous en connaissez beaucoup, vous, des campagnes qui s'adressent personnellement à tous ces gens, qui répondent à leurs questions et à leurs doutes en les écoutant ? »
 
 

Yvan Maillard, Pain pour le prochain

« Le commerce équitable a démarré ses activités sur un constat de ressources mal partagées. Au départ, l’accent a été mis sur les questions sociales (rémunération, conditions de travail) et économiques (accès au marché). Peu à peu, face à la prise de conscience de la gravité des changements climatiques, ont émergé de nouvelles problématiques, notamment environnementales. De plus en plus, la production dans le cadre du commerce équitable prend, en compte des critères de production écologique. Le commerce équitable contribue ainsi à la mise en œuvre des objectifs du développement durable des Nations Unies. »