Vous êtes ici

Le magasin claro aide Zweisimmen à devenir plus équitable

16 avril 2017
FTT Team

Le 16 avril 2016, Zweisimmen était la deuxième ville suisse à se voir remettre la distinction Fair Trade Town. Ursula Spycher du claro Weltladen s’est fortement engagé pour pouvoir obtenir la distinction. Lisez dans ce portrait pourquoi le commerce équitable lui tient à coeur et comment elle s'est engagé.


Ursula Spycher vend des produits issus du commerce équitable à Zweisimmen. L’attribution de la distinction « Fair Trade Town » à la commune au printemps dernier assure une bonne ambiance dans son magasin et contribue à stimuler les ventes.

Depuis plus de sept ans, Ursula Spycher dirige le magasin claro situé dans le centre de Zweisimmen et se bat pour que les consommateurs et consommatrices prennent conscience des conséquences de leurs décisions d’achat. « Nous ne pouvons pas être indifférents aux conditions dans lesquelles quelque chose est produit », dit cette Bernoise âgée de 58 ans.

Il lui tient particulièrement à coeur que les paysans et les ouvriers soient rémunérés convenablement dans les pays moins développés. « Ici par exemple, un tiers de la valeur ajoutée reste en Thaïlande », ajoute-t-elle en désignant un sachet de riz parfumé Hom Mali. Elle explique se renseigner précisément sur la chaîne de valeur d’un nouveau produit avant de décider de l’intégrer ou non dans l’assortiment du magasin. « Nos clients sont à juste titre très critiques. Un manque de transparence nous ferait perdre notre crédibilité. »  

Pour attirer encore plus l’attention sur le sujet, Ursula Spycher est entrée en action il y a environ deux ans. Sa vision : Zweisimmen doit devenir Fair Trade Town. L’association Swiss Fair Trade récompense avec cette distinction les communes qui ont beaucoup fait en faveur du commerce équitable. Cela suppose qu’un certain nombre de commerçants, de restaurateurs et d’hôteliers, d’entreprises et d’institutions proposent ou consomment des produits issus du commerce équitable. En outre, la commune doit se prononcer en faveur du commerce équitable, constituer un groupe de travail politique et sensibiliser la population au sujet.

C’est avec l’aide de la conseillère communale Claudia Gautschi qu’Ursula Spycher a soumis son idée au conseil communal de Zweisimmen, qui accepta la demande en septembre 2015. Cette vendeuse passionnée n’avait alors plus qu’à convaincre suffisamment d’entreprises de participer. « Je suis allée du plus proche au plus éloigné », se rappelle-t-elle. Elle prit d’abord
contact avec des personnes avec qui elle avait à faire de toute façon, puis étendit son champ d’action. Son équipe de volontaires et elle réussirent à persuader suffisamment d’entreprises jusqu’à Noël 2015. Ursula Spycher organisa parallèlement des activités visant à promouvoir le commerce équitable dans la commune. La remise de la distinction suivit le 16 avril 2016.

L’engagement s’est révélé payant : la commune a remis un diplôme d’honneur au groupe de travail, et le club local du Rotary a fait un don pour la campagne. Le petit magasin s’est cependant surtout retrouvé d’un seul coup sous le feu des projecteurs, et les efforts entrepris par Ursula Spycher ont intéressé de nombreux médias tels que le Berner Oberländer ou Der Bund. Selon elle, l’écho médiatique a amené de nouveaux clients de la commune à s’intéresser aux produits issus du commerce équitable. « Il est vrai qu’il y a encore des personnes qui ont des réserves, mais c’est précisément un des objectifs de la campagne de les thématiser. »